Pépé Guigou récolte de la lavande sur le plateau d'Apt

La lavande serait originaire de Perse, elle etait déjà utilisée par les Romains pour parfumer le linge.

Au moyen-âge, elle est cultivée dans les jardins des monastères au 'jardin des simples' où associée à d'autres plantes aromatiques, elle est utilisée à but médicinal, sous forme d'huile essentielle tant à usage externe, qu'interne, notamment suite aux épidémies de peste en Provence.

La ville de Grasse aura un rôle décisif dans l'histoire de cette plante. Grasse est alors un centre important de traitement des cuirs, lié à l'activité pastorale de l'arrière pays. Au XVIII siècle une nouvelle mode apparaît , celle des cuirs parfumés. C'est ainsi que naît à Grasse la corporation des maitres parfumeurs, la culture de la lavande et des plantes aromatiques se développe.

La cueillette de la lavande est une activité complémentaire réservée aux petits paysans, aux femmes et aux enfants. Elle est vendue aux grassois comme matière première. Les familles de cueilleurs de Sault, St andré les Alpes s'équipent d'alambics et distillent eux- mêmes sur les zones de cueillette.

Au début du XX °siècle, les coupeurs remarquent que certains plants sont plus développés, ils les appelent la grande lavande ou le lavandin, Ils sont plus résistants et poussent à des altitudes plus basses. Entre 1925 et 1930 la technique de bouturage s'impose pour le lavandin, il offre un meilleur rendement en essence et une meilleure résistance.

*Photo : Coupe d'une brassée de lavandin par Mr Guigou lavandiculteur à Apt l'été 2014